Quels sont les différents types d’assurance auto ?

Echangeur d'autoroute

Un échangeur d’autoroute : la meilleure métaphore pour représenter la multitude d’offres en assurance auto

Puisque nous sommes entre nous, disons les choses clairement : choisir son assurance auto tient du calvaire. Formules aux noms obscures, options à tiroir, parfois on se demande comment les assureurs ont pu créer quelque chose d’aussi compliqué et si peu transparent. On en vient même à se demander si ceux-ci ne prennent pas un malin plaisir à vous embrouiller, rien que pour le plaisir !

Pas de panique : essayons ensemble d’y voir plus clair, pas à pas.

wilov: devis d'assurance auto

Sommaire

L’assurance auto : c’est vraiment obligatoire ?

On ne va pas dire le contraire voyons. Plus sérieusement, depuis la loi du 27 février 1958, l’assurance de responsabilité civile automobile est obligatoire. Bon, depuis cette date, bien évidemment, de nombreux textes sont intervenus pour renforcer et modifier le contenu de l’obligation.

Les dispositions légales figurent aux articles L211-1 et R211-2 du Code des Assurances.

Toute personne dont la responsabilité civile peut être engagée du fait de la mise en circulation d’un véhicule terrestre à moteur est tenue de s’assurer.

Petite exception (véridique): les véhicules appartenant à l’Etat ne sont pas soumis à l’obligation d’assurance responsabilité civile.

Attention ! Sachez que rouler sans assurance automobile est passible d’une amende de 3.750€, d’une éventuelle suspension de 3 ans de permis de conduire et même d’une confiscation du véhicule. À cela peuvent s’ajouter des travaux d’intérêt général, une peine de jours-amende, l’interdiction de conduire certains types de véhicules terrestres à moteur (pour une durée de 5 ans maximum) ou l’obligation d’accomplir un stage de sensibilisation à la sécurité routière (aux frais du condamné).

Si une personne est blessée et que vous êtes responsable, l’indemnisation de la victime sera à votre charge (vous devrez rembourser le Fonds de Garantie Automobile qui s’occupera de l’indemnisation dans un premier temps). La note peut donc être très salée.

De plus, rester sans assurance auto pendant un certain temps vous compliquera la tâche quand vous voudrez à nouveau trouver une assurance : de nombreuses compagnies demandent une antériorité (de 2 à 3 ans en général).

Vous l’avez compris, l’assurance auto Responsabilité Civile, plus communément appelée l’assurance auto au tiers, est donc obligatoire.

Qu’est ce qu’une formule au tiers ?

Seule assurance obligatoire en automobile, la garantie Responsabilité Civile permet l’indemnisation des dommages causés aux tiers par le gardien, le conducteur du véhicule ou un passager, tels que :

  • blessures ou décès subis par un piéton, un passager, ou un occupant d’un autre véhicule
  • dégâts causés aux autres voitures, deux-roues, immeubles…

Si le conducteur du véhicule assuré n’est pas un conducteur autorisé, l’assureur peut, après avoir indemnisé les victimes, disposer d’un recours contre lui.

Pour justifier que votre voiture est bien couverte au tiers minimum, le certificat d’assurance (ou vignette verte) doit être disposé sur le pare brise du véhicule.

certificat-assurance-detachable-papillon

Certificat d’assurance (ou vignette verte) à afficher sur votre pare brise.

Avec une formule minimum (« RC »), si vous êtes responsable du sinistre, vous ne serez pas indemnisé pour vos propres dommages corporels ou matériels.

Certains assureur proposent le tiers étendu, wtf ?

Il existe plusieurs types de formules d’assurance auto sur lesquelles viennent se greffer des options ; la plupart des assureurs vous proposent : le tiers, le tiers étendu et le tous risques (mais certains vont jusqu’à offrir 5 formules, ajoutant un tiers minimal et un tiers plus). Il faut donc bien lire vos conditions particulières et conditions générales pour connaître votre couverture précisément. Cette complexité explique aussi qu’il est parfois difficile de comparer des offres d’assurance entre elles, on y trouve toujours différentes options !

La formule tiers étendu comprend en général en plus de la garantie civile obligatoire d’autres garanties comme l’incendie, le vol, le bris de glace, les catastrophes naturelles, l’assistance. La protection du conducteur et la garantie défense-recours sont aujourd’hui souvent incluses dans la formule au tiers, mais pas systématiquement, il faut donc penser à vérifier.

Bon, et la formule tous risques dans tout ça ?

La formule tous risques couvre en plus tous les dommages qui peuvent être causés au véhicule y compris le vandalisme, la collision avec un animal sauvage et bien sûr les accidents dont le conducteur est responsable.

L’assistance permet d’être dépanné ou remorqué. De nombreux contrats comprennent aussi l’envoi de pièces détachées, les frais d’hébergement pendant la durée de la réparation ou de conduite à destination, les frais de récupération du véhicule et le paiement d’une caution à l’étranger.

L’assistance aux passagers inclut également le rapatriement en cas d’accident ou de maladie, le remboursement des frais médicaux engagés à l’étranger, le rapatriement du corps en cas de décès.

Pensez à vérifier si vous avez une franchise kilométrique en cas de panne (c’est souvent le cas si « assistance 0 km » n’est pas mentionné) et si les services d’assistance s’appliquent dans les pays traversés en cas de voyage à l’étranger.

Pour aller plus loin

Au-delà des formules de garanties (tiers, tiers étendu, tous risques notamment) et des différentes options, certains assureurs ont innové et proposent à leurs clients des contrats qui tiennent compte de leur usage :

  • Les contrats dits « Pay as you drive »: c’est une assurance kilométrique ; vous payez un forfait de base auquel s’ajoute un coût en fonction des km parcourus. Avantageux pour les personnes qui roulent peu de kilomètres à l’année.
  • Les contrats dits « Pay how you drive »: concept qui prend en compte votre façon de conduire. Les bons conducteurs se verront donc offrir une réduction sur leur cotisation.
  • Les contrats dits « Pay when you drive »: il s’agit d’un tout nouveau concept qui vient d’apparaître et qui cette fois-ci vous facture un forfait mensuel auquel s’ajoute un forfait par jour de conduite. Avantageux donc pour les personnes qui souhaitent utiliser leur voiture quand elles veulent, mais pas forcément tous les jours, et pour rouler autant qu’elles veulent à l’intérieur d’une journée (tranche de 24h).
                                                                                                                                                                                     

                                                                                                                                                                                 Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s